• Vous êtes un bricoleur éprouvé ou vous aspirez à le devenir? Peut-être déciderez-vous d’effectuer la plupart, sinon tous les travaux de rénovation projetés. Si les travaux sont importants ou quelque peu spécialisés, une installation de plomberie ou d’électricité, par exemple, il est nécessaire et parfois obligatoire, en vertu des lois, de s’adresser à des spécialistes.

    devenir entrepreneurVoici les facteurs déterminants permettant de décider si une aide professionnelle est nécessaire ou souhaitable, ne serait-ce que partiellement:

    1. Quand la rénovation comprend des travaux de plomberie, de chauffage, de conditionnement de l’air ou d’électricité, consultez les réglementations locales avant d’entreprendre quoi que ce soit, certains travaux ne pouvant être exécutés que par des professionnels titulaires d’une carte de compétence.

    2. Certains travaux nécessitent un outillage spécial qui peut être habituellement loué à des prix raisonnables, mais que possèdent les spécialistes auxquels il est préférable que vous vous adressiez, si vous manquez de temps.

    3. Une autre suggestion pour gagner du temps: il faut beaucoup de recherches et de déplacements pour acquérir la connaissance des matériaux - charpente, toiture, planchers, plomberie, chauffage - qu’un professionnel possède déjà. Si le travail doit être fait rapidement, faites appel à un expert, ne serait-ce que la première fois. Si vous n’êtes pas trop pressé, lisez les chapitres appropriés de ce manuel pour apprendre ce que vous devez savoir.

    4. Les travaux, une fois entrepris, peuvent prendre plus de temps que vous ne l’aviez escompté, puisque vous ne pouvez y consacrer tout le temps prévu. Ces délais, surtout si le projet est important, peuvent créer des ennuis à toute la famille. Dans ces cas, il est préférable que vous vous adressiez à un entrepreneur. D’après ce qui précède, la question n’est pas habituellement d’exécuter les travaux soi-même ou de les faire faire par d’autres; c’est le plus souvent de décider quand et où il est plus commode et plus économique de s’adresser aux professionnels.

    Travaux qu’on peut faire soi-même pour économiser

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Quelle que soit l’aide professionnelle à laquelle vous faites appel, il y a toujours des travaux que vous pourrez exécuter vous-même. Par exemple, si les travaux impliquent le démontage de panneaux ou de couvre-sol usés, vous pouvez devenir votre propre “entrepreneur en démolition“, réalisant de sérieuses économies de main-d’oeuvre. Vous pouvez creuser les tranchées pour les canalisations d’eau, niveler les fondations du nouvel abri d’auto, gratter les vieilles peintures, repeindre, poser les papiers peints, remplacer les vitres brisées, poser et agrafer les isolants, poser les carreaux de plancher, installer des étagères, poser des bardeaux et des panneaux muraux. Etudiez, à l’aide de ce manuel, ce qu’un projet comporte; vous découvrirez que vous êtes capable de faire vous-même beaucoup de choses.

    Peut-on exécuter tout le travail soi-même?

    En devenant entrepreneur général, vous devez diriger des sous-traitants, plombiers, électriciens, charpentiers, maçons, etc., et coordonner leurs compétences en une somme de travail homogène. Il faudra aussi vous familiariser avec la réglementation locale du bâtiment. Avant de prendre une décision, lisez plus loin la description des qualifications d’un entrepreneur en construction. Entre temps, commencez par considérer comme moyen terme d‘engager un architecte, si les travaux l’exigent.

    Quand a-t-on besoin d’un architecte?

    La plupart des gens s’imaginent que les architectes ne s’occupent que de vastes projets complexes et non de modestes travaux de rénovation domiciliaire. Il n‘en est rien. Si vous projetez des travaux de rénovation comportant des changements de charpente, tels que le rajout d’une aile ou le réagencement de la surface des pièces, un architecte vous sera extrêmement utile. Ses honoraires varient habituellement de 10% à 15% du coût total du projet. Les directives de ce professionnel, fournies dès le début, permettent de couvrir largement les dépenses engagées. Si vous hésitez sur le travail à exécuter, il discutera des problèmes fondamentaux et dressera des plans de solutions pratiques. L’architecte préparera des plans détaillés et un cahier des charges. Il en soumettra des copies à plusieurs entrepreneurs - pas moins de trois ou quatre - comme demande de soumissions. Il étudiera ces soumissions et conseillera laquelle choisir. Cela ne sera pas forcément la plus basse, mais celle qu’il jugera la meilleure. Aumoment où les travaux commencent, il s’occupera des formalités, comme celle d’obtenir le permis de construction, et vérifiera que rien ne se fasse en contravention avec la loi et les règlements municipaux. Il supervisera la marche des travaux, vérifiera la bonne qualité des matériaux utilisés et l’exécution de l’ouvrage; il s’assurera que les travaux s’effectuent dans les délais prévus. Il gardera une comptabilité des dépenses et tiendra son client au courant de toutes augmentations des coûts de construction afin que ce dernier soit informé du montant et de la nature des dépenses imprévues à encourir. L’architecte fera une inspection finale à l’achèvement des travaux et il ne signera un certificat d’approbation que lorsque lui et vous serez complètement satisfaits. Il est bon de rappeler qu’un architecte est un professionnel de grande compétence, spécialisé dans le domaine de la construction, tant au point de vue esthétique que pratique. Par exemple, la nouvelle aile qu’il dessinera s’harmonisera de façon parfaite avec le bâtiment existant et ne sera pas une installation de fortune. Si le projet de rénovation est relativement simple, ne nécessitant aucun changement de charpente, un architecte ne sera probablement pas nécessaire. Vous pouvez, cependant, avoir besoin d’un entrepreneur expérimenté.

    Choix d’un entrepreneur

    Si vous vivez près d’une grande ville, consultez l’annuaire des professions, sous la rubrique “Entrepreneurs généraux”, où vous trouverez un grand nombre de noms et d’adresses. Un entrepreneur général prend la responsabilité globale du projet; un sous-traitant se spécialise habituellement dans un seul genre de travail: chauffage, électricité, menuiserie, etc. Les entrepreneurs sont maintenant si nombreux que le problème consiste non pas à les trouver, mais à choisir celui qui convient le mieux. Consultez des amis ou des voisins qui ont fait exécuter des travaux de rénovation par des entrepreneurs; demandez leur opinion sur le travail exécuté et jugez ensuite par vous-même. Ne vous contentez pas d’une seule recommandation.

    Il faut vous procurer plusieurs adresses. Un individu recommandé par plus d’une personne mérite qu’on se renseigne à son sujet auprès de sa banque, des fournisseurs de matériaux de construction, quincailliers, marchands, grossistes et autres. En raison de leur affiliation avec les entrepreneurs locaux, les sous-traitants de la région - électriciens, plombiers, maçons, menuisiers - sont les mieux placés pour savoir lesquels on peut recommander. Après avoir préparé une liste des entrepreneurs ayant les meilleures références, procédez par élimination. Une question primordiale se pose alors: comment déterminer qu‘un entrepreneur est sérieux. Ne peuvent être pris en considération que les entrepreneurs jouissant d’une bonne réputation professionnelle et dont les prix sont raisonnables. Ils doivent avant tout être dignes de confiance, c’est-à-dire avoir apporté la preuve qu’ils exécutent le travail auquel ils se sont engagés, avec les matériaux spécifiés, à un prix déterminé et dans les délais établis. D’autre part, de nombreuses décisions devant être prises au cours des travaux, on doit être sûr qu’il sera disponible en cas de besoin. Avant de faire le choix final, il faut vérifier:

    1. Depuis combien de temps l’entrepreneur est en affaires. Cela donne une bonne indication sur la confiance qu’on peut lui accorder. Le métier d’entrepreneur est souvent précaire, peut-être parce que sa pratique n‘exige pas, au départ, de qualification spéciale.

    2. S’il a un bureau et un personnel permanent. Il n’est pasnécessaire que son entreprise soit importante pour que le travail soit bien exécuté; mais un bureau, même petit, et un personnel composé d’employés permanents indiquent qu’il n’est pas un entrepreneur d’occasion.

    3. S’il est membre en règle d’un corps de métier. Les associations des métiers de la construction ont établi des codes d‘éthique auxquels leurs membres doivent se conformer. Toute plainte portée contre le travail ou la conduite d’un entrepreneur est enregistrée par l’association à laquelle il appartient.

    4. S’il a contracté les assurances qui conviennent et dont les garanties sont suffisantes. Un entrepreneur doit être assuré contre les accidents de travail, les dommages à la propriété et la responsabilité civile pour éviter qu’on soit poursuivi au cas où un ouvrier ou un visiteur subirait des blessures sur le chantier.

    5. S’il connaît le code national du bâtiment, les codes provinciaux et les règlements municipaux concernant la rénovation et la reconstruction; autrement, on risque d’exécuter les travaux en contravention avec la loi.

    6. S‘assurer qu’il obtienne les permis de construction requis par les règlements locaux. Pour un entrepreneur expérimenté, c’est affaire de routine. Après avoir éliminé les entrepreneurs qui ne semblent pas convenir, on peut en garder trois ou quatre qui paraissent répondre aux exigences. Prenez des rendez-vous (en compagnie de l’architecte, si vous en avez un) avec chacun d’eux pour recevoir les soumissions. Soumettez-leur les mêmes spécifications: nature du travail, qualité des matériaux, délais d’exécution. Exigez des devis par écrit pour une date fixée. Informez chacun d’eux qu’ils ne sont pas les seuls en liste, cela pourrait les amener à ajuster leurs prix. Ne révélez jamais, même par allusions, les soumissions des autres; cela pourrait amener certains d’entre eux à faire des offres inférieures à celles des concurrents, mais néanmoins supérieures à celles qu’ils avaient l’intention de faire initialement. Avant de vous engager avec un entrepreneur, révisez une dernière fois les engagements de dépenses que vous avez décidés. Les chiffres du devis fourni sont les seuls points de repère du coût probable de l’ouvrage. Si ces chiffres dépassent les ressources disponibles, il serait préférable de restreindre une partie des travaux.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=690bdf5625" type="text/javascript"></script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire aménagements intérieurs/rénovation<<<


    votre commentaire
  • mites dans la maisonHabitat

    Ces deux insectes pondent leurs oeufs et développent leurs larves dans les tapis, les fourrures, les lainages, qu’ils dévorent. L’anthrène est le plus actif des deux insectes.

    Mesures préventives

    Appliquez des insecticides résiduels, qui ne tachent pas, le long des tapis, derrière les radiateurs et dans les penderies ; enlevez les vêtements pour vaporiser plus à l’aise. Rangez les vêtements non mités dans des placards fermés contenant du paradichlorobenzene.

    Nettoyez souvent les tapis, le rembourrage et les housses. Jetez la poussière de l’aspirateur aussitôt après usage.

    Partager sur Facebook


    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=690bdf5625" type="text/javascript"></script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire lutter contre les insectes dans la maison<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=AAAAAA&s[co]=55E2AA&t[cit]=1&n=20"></script>

    votre commentaire
  • On échafaude souvent des projets d’amélioration sans savoir comment ni par où commencer, et sans notion des coûts. Cette article à pour but de vous aidez à bien réussir votre projet de rénovation.

    pièce à rénoverL’encombrement matinal de la salle de bains pourrait se résoudre par l’addition d’un lavabo supplémentaire ou par l’installation d’une autre salle de bains. On peut vouloir moderniser la cuisine en installant de nouveaux placards ou des appareils ménagers, ou augmenter le voltage de l’installation électrique pour utiliser de nouveaux appareils électroménagers: climatiseur, outils électriques, etc. Quelle que soit l’importance du projet, il faut au préalable (ce qui n’est pas toujours facile) prendre la décision de l’exécuter et trouver la façon de le réaliser. Dès le début, apprenez à bien connaître les aîtres de votre maison. Calepin en main, visitez toutes les pièces comme le ferait un acheteur éventuel. Inscrivez les travaux qu’il faudrait faire pour remettre la maison en état. Notez ce qui cloche et en particulier les problèmes habituels suivants:

    1. Lieux de passages incommodes

    Est-il plus facile de passer par la cuisine pour entrer ou sortir de la maison? Faut-il traverser une chambre à coucher pour aller dans la salle de bains supplémentaire?

    2. Espaces inutilisés ou perdus

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Il peut être possible d’installer de nouvelles pièces au grenier, de modifier le sous-sol pour en augmenter la surface utile, de fermer une véranda ou même de transformer le garage en salle de séjour ou en chambre d‘amis.

    3. Petits désagréments

    Portes s’ouvrant du mauvais côté, prises électriques inaccessibles, penderies en nombre insuffisant, placards manquant d’étagères, locaux difficiles à chauffer en hiver.

    4. Décors ternes

    Toutes les pièces ne sont pas mises en valeur, d’autres doivent être repeintes ou retapissées. Certains revêtements de sol doivent être refaits. Un meilleur éclairage pourrait rehausser de beaucoup l’aspect de certaines pièces.

    5. Réparations nécessaires

    Portes qui ferment mal, planchers ou escaliers qui craquent ou gauchissent, appareils de plomberie devant être remplacés, fissurent apparaissant sur les murs et sur les plafonds. Les notes prises au cours de l’inspection forment déjà la base du plan initial des transformations. Ce plan sera probablement beaucoup trop vaste et trop onéreux pour être exécuté en une seule fois, mais les idées étant déjà concrétisées, il sera possible de décider de la priorité à accorder aux divers projets. Il est primordial de se faire mentalement une image précise des résultats et de l’effet esthétique que l’on veut obtenir. Les objectifs étant déterminés, il sera plus facile de décider du choix des travaux à exécuter et des matériaux. Armé de ces connaissances, on peut alors s’adresser à un entrepreneur pour discuter des modalités du contrat ou pour commencer l’organisation préliminaire des travaux que l’on décide d’exécuter soi-même.

    Pour conclure

    Un plan bien étudié et un choix judicieux des matériaux permettent de transformer une pièce terne en pièce attrayante. Par l’utilisation de matériaux faciles à poser, le coût des travaux est minimisé.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=690bdf5625" type="text/javascript"></script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire aménagements intérieurs/rénovation<<<


    1 commentaire
  • punaise dans la maisonHabitat

    Infestent matelas et sommiers, pondent leurs oeufs dans les fentes du parquet, les meubles, le papier peint et sucent  le sang humain.

    Mesures préventives

    Employez un insecticide approprié. Pulvérisez leurs cachettes, surtout  les crevasses des matelas et laissez les lits defaits pendant 2 heures. Pour les maisons infestées, faites appel à une entreprise spécialisée.

     

    Partager sur Facebook


    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=690bdf5625" type="text/javascript"></script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire lutter contre les insectes dans la maison<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=AAAAAA&s[co]=55E2AA&t[cit]=1&n=20"></script>

    1 commentaire
  • Dans une maison, si étanche soit-elle, on peut absorber, certaines saisons, un pourcentage très élevé d’humidité, et ceci, pour différentes raisons: douches fréquentes, serviettes humides, linge qui sèche, cuisson,  lavage du plancher ou humidité du sol.

    déshumidificateur d'airDeux appareils peuvent vous aider à réduire l’humidité ambiante: le déshumidificateur mécanique et  le ventilateur de toit qui remplace l’air chaud et humide de l’intérieur par l’air frais et sec de l’extérieur. Les déshumidificateurs comportent une surface réfrigérée (souvent appelée serpentin), un condenseur, un ventilateur, un hygrostat et un cabinet qui renferme ces pièces.

    Fonctionnement du déshumidificateur:

    L’air chargé d’humidité est poussé par le ventilateur vers les serpentins froids. Au contact de l’air humide et de la surface froide, l’humidité se condense et tombe en gouttelettes dans un seau ou coule dans un boyau relié à un plateau. La plupart des déshumidificateurs ont un raccord ordinaire auquel on peut adapter un boyau. Prenez-en un assez long pour se rendre jusqu’à l’égout le plus rapproché; ou, encore, placez le déshumidificateur au-dessus d’un évier ou d’un bassin. La circulation de l’air de la pièce réduit graduellement l‘humidité relative. En ajoutant au système un contrôle par hygrostat, on maintient l’humidité relative au pourcentage désiré. On peut obtenir de 30% à 80% d’humidité relative avec ce contrôle qui peut aussi maintenir la circulation d’air à 3% près de l’humidité désirée.

    Capacité et rendement:

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Les humidificateurs sont classés selon le nombre de chopines (mesures de capacité pour des liquides) d’eau qu’ils retirent de l’air par 24 heures, c‘est-à-dire à 6O%d’humidité relative et à une température de 80°. La plupart des déshumidificateurs de maison ont une capacité de 10 à 30 chopines (mesures de capacité pour des liquides). On évalue généralement le rendement en termes de chopines d‘eau de condensation par kilowatt/heure. Dans un sous-sol d’une seule pièce, un appareil est suffisant; selon le déplacement d’air dans une maison, il en faudra un dans chaque grande pièce. La surface réfrigérée ou asséchante peut avoir la forme d’un tuyau en serpentin ou en ailette à la verticale ou à l’horizontale. Les tuyaux verticaux recueillent de plus petites gouttes d’eau que les modèles à l’horizontale; ils sont sujets à des arrêts rapides et diminuent la ré-évaporation. Les tubes d‘évaporation en spirale peuvent être un moyen terme, étant donné le coût élevé de fabrication des raccords des tuyaux verticaux placés en rangs serrés. Ces serpentins sont souvent étagés de manière à être exposés le plus possible au passage de l’air humide. Quel que soit l’appareil que vous choisissiez, assurez-vous que les serpentins soient assez bien fixés pour permettre un bon écoulement et pour éliminer les tremblements et les vibrations.

    Le fonctionnement:

    On emploie les déshumidificateurs l’été et l’hiver. On en obtient un meilleur rendement quand les portes et les fenêtres sont fermées, peu importe la saison. Le pourcentage d’humidité varie selon la température. Plus il fait chaud, plus l’eau s’écoule vite. Le seul entretien nécessaire, avec cet appareil, c’est d’enlever la saleté sur les serpentins, le condenseur, les ventilateurs.

    Partager sur Facebook


    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=690bdf5625" type="text/javascript"></script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire plomberie, sanitaires et chauffage<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=AAAAAA&s[co]=55E2AA&t[cit]=1&n=20"></script>

    3 commentaires