• La construction d’une maisonnette n’est pas compliqué à réaliser, il suffit de s’y mettre. Toutefois, gardez bien à l’esprit que sa réalisation demande à être minutieusement préparée. Une maisonnette à ossature bois recouverte de brande de bruyères peut avoir de multiple utilisation. Elle peut servir pour un animal de compagnie par exemple, pour votre enfant ou encore tous simplement pour un élément de décoration. De nombreuses possibilités s’offrent à vous quant à son style, son utilisation…

    La brande de bruyère en quelques mots

    La brande de bruyère est disponible dans le commerce en rouleau. Naturelle, décorative et idéale par son étanchéité, elle est principalement utilisée pour la clôture afin de remplacer la haie à tailler régulièrement. Mais vous pouvez l’utiliser pour réaliser des tonnelles, ombrelles, abris, volières, maisonnette, etc…Son prix vari en fonction de son épaisseur mais reste excessivement coûteux. La brande de bruyère à une incroyable résistance aux intempéries et à une durée de vie de 20 ans (en fonction de la qualité).

    Découvrez à travers cet article, les différentes étapes de réalisations de cette maisonnette en brande de bruyères.

    Le matériel et les matériaux utilisés

    Matériels: Scie sauteuse, Scie circulaire, Marteau, Tournevis, Cutter, Règle, Mètre, Boite à onglet, Pince coupante, Perceuse, Forêts à bois, Pinceaux, Equerre.

    Matériaux : Demi-chevrons, Demi-rondins, Bâche plastifiée (étanche), Vis spécial bois, Vis agglo haute performance, Bois de récup, Pointe, Pointe de charpentier, Cavalier, Liteaux (tasseaux), Fil de tension, Brande de bruyère (6 m de cm d’épaisseur), Lasure, Chute de plexiglas, Planche en contre plaqué.

    Le plan :

    Il à été réalisé afin d’y répertorier toute les côtes, découvrez le ci-dessous.

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les étapes de réalisations : Construction des panneaux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Prendre possession du plan et couper tous les demi-chevrons à la mesure désirée puis construire les quatre ossatures. Visser les demi-chevrons à l’aide de vis agglos hautes performances. S’aider du plan et des photos ci-contre pour le modèle. Pour cette étape il faut au préalable pré-percer les demi-chevrons avant de visser afin d’éviter l’éclatement du bois.

    Les étapes de constructions : Assemblage des quatre panneaux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien positionner les quatre panneaux puis les assembler à l’aide de vis agglos et d’équerres. La fixation des équerres doit se faire avec des vis spéciales bois. Contrôler la solidité de la structure.

    Les étapes de constructions : Construction de la charpente

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Découpe des demi-chevrons, assemblage de la charpente et fixation de la charpente avec des equerres puis des vis agglos hautes performances.

    Les étapes de constructions : Etanchéification des pignons

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une bâche plastifiée à été cloué sur le pignon à l'aide de pointe de charpentier afin d'assurer l'étanchéité avant la pose des demi-rondins.

    Les étapes de constructions : Pose des demi-rondins sur pignon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mise en place des demi-rondins autoclaves sur les deux pignons.

    Les étapes de constructions : Etanchéification des façades

    Mise en place d'une bâche plastique sur les quatre côtés afin d''assurer l'étanchéité et protéger les demi-chevrons contre l'humidité.

    Les étapes de constructions : Construction de la porte et fenêtre

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Réalisation de la fenêtre et des volets de la maisonnette avec du bois de récupération.

    Les étapes de constructions : Pose de la porte et fenêtre

    Pose de la porte et de la fenêtre sur les encadrements prévus à cette effet.

    Les étapes de constructions : Pose des liteaux sur façade

    Pose des tasseaux pour la fixation de la brande de bruyère. Les tasseaux présents sur l'encadrement de porte vont servir de support pour la fixation des demi-rondins de finition.

    Les étapes de constructions : Pose plaques de contre plaquée sur toit

    Mise en place des deux planches de contreplaqué ( 85 X 101 X 8 mm) sur la charpente permettant de servir de support pour la brande décorative.

    Les étapes de constructions : Pose de la brande de bruyère sur façade et toit


    Fixation de la brande de bruyère décorative sur les quatre côtés et le toît avec des cavaliers et du fils de tension fixés sur les tasseaux.

    Les étapes de constructions : Pose des liteaux sur sous toît

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pose des tasseaux sur les bords du sous toît pour servir de support pour la fixation des demi-rondins de finition.

    Les étapes de constructions : Pose des demi-rondins de finition

    Pose des demi-rondins de finition en bordure du toit et sur les contours de la porte.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire menuiserie/réalisations en bois<<<

    rejoindre le groupe officiel de jardiner facile sur facebook
    rejoindre le groupe officiel de jardiner facile sur facebook
    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=AAAAAA&s[co]=55E2AA&t[cit]=1&n=20"></script>

    votre commentaire
  • Toute les étapes de construction d'une maisonette à ossature bois en brande de bruyère.
    Voir la galerie

    2 commentaires
  • La suppression d'un miroir collé sur un mur est une tâche assez délicate à réaliser mais qui peut facilement être réalisée par vous même. Il n'est pas nécessaire de payer quelqu'un d'autre pour effectuer cette opération. Si vous avez du savoir-faire et les bons outils, alors lancez-vous.

    Les choses dont vous aurez besoin:

    -Lunettes.

    -Bande de ruban adhésif.

    -Règle en métal.

    -Sacs poubelle rigide.

    -Gants de travail en cuir. 

    -Balai.

    -Tournevis.

    Préparation pour la suppression du miroir

    1. Couper des bandes de ruban aussi longues et grandes que votre miroir.

    2. Placez les bandes de ruban adhésif et bien appuyer afin de bien les coller, si vous le souhaitez vous pouvez couvrir toute la surface du miroir.

    3. Poser une bâche au sol sous le miroir pour recevoir les bouts de verre qui peuvent tomber.

    4. Mettez des gants de protection et des lunettes.

    Retrait du miroir

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    1. Dévissez à l'aide d'un tournevis les clips en plastique ou en métal du miroir qui servent de sécurité supplémentaire pour maintenir le miroir au mur.

    2. Faites glisser l'extrémité de la règle métallique ou tige dans l'espace-entre le mur et le miroir. Démarrez au sommet du miroir, à proximité de l'un des coins.

    3. Tirez doucement sur la tige de métal ou la règle vers vous mais délicatement. Testez diverses zones afin de voir quelle partie est prête à venir plus facilement et commencez par cette zone.

    4. Collectez les grandes pièces de verres libérés de la paroi. Utilisez des ciseaux ou un couteau pour couper le ruban qui retient les plus gros morceaux encore attaché au miroir. Continuez ce processus jusqu'à ce que le miroir soit complètement retiré du mur.

    5. Placez les gros morceaux de verre dans un sac poubelle. Ramassez la bâche sur les bords de sorte que les morceaux plus petits ne tombent pas. Faite glissez ces petits morceaux dans le sac poubelle également.

    6. Balayer le plancher à l'endroit ou a été retiré le miroir. Passez l'aspirateur dans cette même zone pour enlever les résidus de poussières de verres.

    Conseils et avertissements

    -Dans de nombreux cas le miroir peut se détacher du mur d'une seule pièce, dans ce cas, son  évacuation doit être effectué avec soin afin de s'en débarrasser.

    -Presque tout type de bande de ruban adhésif peut être utilisé à  l'exception du scotch qui est trop fragile.

    -Eloigner les animaux et les enfants pour effectuer la suppression du miroir.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=690bdf5625" type="text/javascript"></script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire questions bricolage<<<

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=AAAAAA&s[co]=55E2AA&t[cit]=1&n=20"></script>

    votre commentaire
  • Un chauffe-eau électrique vous permet d’alimenter votre habitation (salle de bains, cuisine) et suivant son utilisation vous le trouverez sous différente taille, c’est-à-dire de 200, 300 litres et autres…Il doit être stocké le plus près possible des différents points d’eau afin de profiter d’une eau chaude constante. Le mieux est de l’installer dans un local technique à proximité de votre arrivée d’eau principale.

    Votre chauffe-eau existant risque d’être trop petit si vous créez une salle de bains supplémentaire ou un point d’eau chaude, donc il est souvent plus judicieux d’en installer un autre plus petit de 30 ou 50 L plutôt qu’un modèle plus gros et en plus c’est moins coûteux. Son installation est identique quel que soit sa taille. Les principes d’installation sont les mêmes mais peut tout de même varier d’un modèle à l’autre. Les étapes de pose ci-dessous sont uniquement un exemple pour se donner un ordre d’idée. Lors de l’installation, un filtre anti-tartre peut être mis afin de limiter l’entartrage du chauffe-eau et lui permettre une durée vie plus longue.

    Comment choisir son chauffe-eau ?

    Vous devez tout d’abord vérifier que le chauffe-eau soit conforme à la norme N F électrique puis vous devez choisir un chauffe-eau avec une garantie sur la cuve. Un chauffe-eau à une capacité 150, 200 ou 300 L donc pour une habitation, il met plusieurs heures à chauffer et demande une bonne alimentation générale. Alors pour une installation supplémentaire, optez pour un plus petit chauffe-eau, c’est-à-dire :

    -Pour un lavabo optez pour un 10 litres.

    -Pour un évier optez pour un 15 ou 30 litres.

    -Pour une douche optez pour un 30 ou 50 litres.

    L’avantage de ces petits chauffe-eau est de pouvoir chauffer rapidement.

    Petite précision concernant le groupe de sécurité

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    Le groupe de sécurité permet d’éviter l’augmentation de pression et de volume car en chauffant, l’eau monte en pression et fait naturellement augmenter le volume d’eau. Ce groupe de sécurité doit être mis sur l’arrivée d’eau du chauffe-eau et raccorder à un système d’évacuation d’eau. Il comporte 4 éléments principaux :

    -La soupape de sécurité qui permet de réguler la pression à l’intérieure du chauffe-eau. La soupape s’ouvre si la pression à atteint 7 bars et le surplus d’eau s’évacue par le siphon.

    -Le robinet de vidange qui permet de vidanger manuellement le surplus d’eau.

    -Le clapet anti-retour qui permet d’empêcher l’eau chaude de se retrouver en présence de l’alimentation en eau froide dans la canalisation.

    Votre groupe de sécurité doit être acheté au dimensions appropriées et doit posséder la marque de qualité ANSEAU.

    Les étapes de pose d’un chauffe-eau

    1. Votre chauffe-eau peut-être accroché au mur ou posé sur un support à proximité d’une arrivée d’eau froide et d’évacuation. Pour un chauffe-eaux accroché au mur placer le gabarit de perçage à hauteur désirée en vous aidant du niveau à bulle. Pour un chauffe-eau positionné sur support le placer à l’endroit désiré.

    2. Pour un chauffe-eau accroché au mur, prendre soin de marquer à l’aide d’un crayon ou poinçon les trous de perçage.

    3. Prendre le diamètre des chevilles et percer vos trous à l’aide d’une perceuse à percussion ou au marteau perforateur.

    4. Choisissez vos chevilles en fonction du matériau à percer en fonction des cloisons (creuses ou pleines).

    5. Installer votre support de fixation et bien le viser horizontalement.

    6. Installer le chauffe-eau sur son support

    7. Installer le groupe de sécurité sur l’arrivée d’eau froide et le siphon de vidange.

    8. Visser une réduction mâle/femelle sur l’entrée du groupe de sécurité afin d’effectuer un raccordement rapide.

    9. le filtre anti-tartre à besoin d’un coude à vis alors l’équiper avec.

    10. Assembler votre filtre d’un autre raccord rapide et le fixer au tube de cuivre.

    11. A l’entrée du coude visser un second filtre.

    12. Intercalez votre filtre à tartre en réalisant un raccordement rigide en cuivre. Si vous installez aucun filtre, raccordez-le à l’aide d’un flexible de raccordement.

    13. Pour relier le filtre à la canalisation d’alimentation, mesurer la longueur de tube en cuivre nécessaire.

    14. Coupez votre tube à l’aide d’un coupe tube et installer un raccord rapide. Si vous voulez, vous pouvez chauffer le tube afin de le cintrer pour améliorer votre raccordement.

    15. Effectuer votre cintrage à l’aide d’un ressort à cintrer.

    16. Pour le raccordement à la canalisation, utilisez un raccord rapide en té et mesurer la longueur du tube à couper pour que les deux morceaux pénètrent dans le té.

    17. Couper votre alimentation général en eau, vidanger votre circuit et couper le tube à l’aide d’un coupe tube.

    18. Vous pouvez aussi employer une scie à métaux pour réaliser cette opération.

    19. Dans le raccord rapide en té, enfilez vos tubes et bien les serrer.

    20. Utiliser les mêmes techniques pour installer la canalisation de départ d’eau.

    21. Raccordez votre siphon à la canalisation d’évacuation. Pour cela utilisez du tube PVC de 32 mm de diamètre.

    22. Utilisez une réduction à coller dans le raccord en té pour le raccordement car votre canalisation existante doit-être de 40 mm de diamètre.

    23. Sans oublier la pénétration des tubes dans votre raccord, tracez la longueur à couper sur votre canalisation existante.

    24. Couper votre tube en PVC à l’aide d’une scie à métaux.

    25. Collez vos tubes dans le raccord à l’aide d’une colle spéciale PVC.

    26. Ouvrir la boîte de dérivation et procédez au raccordement électrique.

    Quelques conseils

    -N’oubliez pas que votre chauffe-eau doit être mis hors gel et installé à proximité d’un point d’eau.

    -Un robinet d’arrêt sur alimentation d’eau doit obligatoirement être installé pour un raccordement hydraulique.

    -Un réducteur de pression doit être installé pour un pression supérieur à 5,5 bar

    -Les branchements électriques doivent obligatoirement posséder un fil de terre raccorder à la terre de votre habitation.

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=690bdf5625" type="text/javascript"></script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire plomberie, sanitaire et chauffage>>>

    <script type="text/javascript" src="http://fr.clickintext.net/?v=3.0&a=9892&s[c]=AAAAAA&s[co]=55E2AA&t[cit]=1&n=20"></script>

    1 commentaire
  • Il est très facile d’installer une évacuation d’eau usée pour votre habitation pour cela il suffit de concevoir une canalisation en PVC reliée à votre réseau d’assainissement comme le tout à l’égout, la fausse septique ou la fausse toute eaux(réseau d’assainissement individuel).

    Il faut commencer par faire un petit croquis de votre installation en fonction de son départ (votre appareillage à évacuer) et de son arrivée (votre canalisation au diamètre supérieur ou votre collecteur de plus gros diamètre) que ce soit pour raccorder un lavabo, un évier ou une installation plus difficile

    Quel diamètre pour vos canalisations ?

    Des problèmes d’évacuations normale surviennent si vous utilisez des tuyaux de diamètre insuffisant et l’utilisation de trop gros tuyau provoque une chute trop rapide. Voici les diamètres nécessaires à utiliser :

    -Pour alimenter un lavabo, un bidet, un lave-linge, et un lave vaisselle, utilisez du tuyau pvc de diamètre 32mm.

    -Pour alimenter une baignoire, un bac à laver, une douche et un évier, utilisez du tuyau de diamètre 40mm.

    -pour alimenter un WC à savoir que pour un WC à chasse directe vous devez utilisez au minimum un diamètre de 80 mm et pour un WC à siphon un diamètre minimum de 60 mm, alors utilisez du tuyau pvc de diamètre 100mm.

    -Il faut savoir qu’il faut toujours utiliser des tuyaux s’évacuant dans une canalisation plus grosse.

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    -Vous devez installer une section égale à la somme des sections des appareils quant la canalisation évacue plusieurs appareils en même temps. Ne pas confondre la somme des sections avec la somme des diamètres. Un tuyau de 32 mm aura une section inférieur à une section de 40mm.

    N’oubliez pas la pente

    Vous devez toujours effectuer une pente pour éviter toute stagnation d’eau et permettre une bonne évacuation. En principe vous devez utilisez une pente de 3 à 5 mm par mètre mais en fonction de la situation un minimum de 1 cm par mètre de canalisation peut être effectué. Pour vos éléments fixés en hauteur comme un lavabo, opter pour une chute verticale précédé d’une faible pente afin d’éviter toute pente trop forte.

    Les principaux éléments d’une évacuation

    -Le siphon : Il est obligatoire pour éviter les remontées d’odeurs. Pour cela vous devez choisir un siphon démontable équipé d’un bouchon de dégorgement afin de permettre le débouchage et la récupération d’éventuel objets.

    -Le tuyau PVC : Il à pour but de résister à l’eau chaude, vous le trouverez dans le commerce sous différentes longueurs et de différents diamètres.

    -Le raccord : Le raccord permet à votre canalisation d’effectuer différent parcours, vous trouverez des coudes de différents angles, des raccords en y et en T, des manchons de réduction, des manchons pour raccorder deux tuyaux entre eux…

    L’installation du réseau

    1. Sur les appareils sanitaires, monter les siphons et les vidanges.

    2. Procédez pour vos appareils sanitaires à la pose, au scellement ou à la fixation.

    3. Sur les murs tracez les canalisations tous en respectant les pentes.

    4. Sur les murs ou aux planchers, percer les passages des canalisations.

    5. Fixer vos colliers de façon à ce qu’ils soient espacés de 50 à 60 cm.

    6. En partant des sorties d’appareils effectuer le montage de la canalisation sans coller vos raccords aux tuyaux.

    7. Vérifier le bon alignement de vos raccords et tuyau.

    8. Maintenant que tous à été vérifier et que le montage concorde bien, procéder au nettoyage puis au collage de vos raccords.

    9. Pour finir, assurez vous de bien serrer sur votre canalisation tous vos colliers de fixation.

    Conseil

    -N’oubliez pas d’acheter vos colliers en fonction du diamètre de vos tuyaux.

    -N’oubliez pas d’acheter de la colle PVC.

    -N’oubliez d’installer vos bouchons de visites en bout de canalisation pour pouvoir déboucher.

    -N’oubliez d’acheter toutes vos pièces complémentaires, collecteur, douille à coller…

    Partager sur Facebook<script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>


    <script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=690bdf5625" type="text/javascript"></script>
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>

    >>>Sommaire plomberie, sanitaire et chauffage>>>

    <script type="text/javascript" src="http://fr.slidein.clickintext.net/?a=9892"></script>

    5 commentaires